Grâce à la popularité de plus en plus croissante du mode de vie zéro déchet, de nombreux articles dit zéro déchet apparaissent sur le marché: bocaux zéro déchet, gourde zéro déchet, sac à vrac zéro déchet, lingette lavable démaquillant zéro déchet …

Mais qu’est-ce qu’ un produit zéro déchet ?

Commençons par faire un petit point sur le mouvement zerowaste et le mode de vie qu’il nous propose :

Zéro Déchet : consommer autrement

Vivre zéro déchet, c’est essayer de réduire au quotidien sa production personnelle de déchets.

Comment fait-on ça ? Tout “simplement” en changeant son mode de consommation.

Pour nous accompagner dans notre transition, Béa Johnson, ambassadrice du mouvement, nous propose 5 règles à appliquer au quotidien :

De par ses actions concrètes, on prend conscience que l’on peut, chacun à notre niveau, changer les choses et avoir un vrai impact car :

Consommer c’est s’engager

Le zéro déchet est proche du minimaliste, puisqu’il nous pousse à tendre vers :

l’ essentiel : ce qui est nécessaire/indispensable à l’existence de quelque chose.

et à rechercher le :

Moins mais mieux

Dieter rams – Good Design

Dans son livre Zéro Déchet, 100 astuces pour alléger sa vie , qui est aussi un guide pratique, Béa Johnson liste ses essentiels du quotidien, des produits et objets de la salle de bain en passant par la cuisine et le dressing.

Ces produits, devenus des références pour l’ensemble de la communauté Zéro Déchet, se divisent en plusieurs catégories :

  • Ceux que l’on peut faire soi-même (ex : éponge tawashi, faite en vieux collants).
  • Ceux que l’on peut récupérer et/ou acheter de seconde main (ex : meubles, outils … ).
  • Ceux que l’on peut acheter neuf si c’est vraiment essentiel. Dans ce cas-là, on privilégiera les objets conçus de manière éthique dans des matériaux sains et durables (ex : gourde en inox).

Bien sur, la priorité est à la réutilisation (3 règle), car en donnant une seconde vie et + à nos objets, nous optimisons les ressources naturelles déjà extraites et nous limitions notre impact sur l’environnement.

Le bocal ✌️ : symbole par excellence de la réutilisation

Cependant, ils sont assez probables de penser que les prochaines générations auront surement besoin de produire de nouveaux objets, de par l’évolution de nos besoins et donc de nos essentiels.

De plus, si nos essentiels sont l’ensemble des objets indispensables à nos besoins vitaux, il est important d’étendre le concept de zéro déchet au delà des frontière de la maison.

Une seringue par exemple, est un outil indispensable pour prendre soins de millions de personnes chaque jour, tout comme un camion de pompiers ou un panneau solaire.

Les panneaux solaires : controversés de par leurs matières premières issues des ressources non renouvelables

Cette vision plus globale nous demande donc de réfléchir à :

Comment faire pour que tous les produits que nous concevons soit zéro déchet ?

Zéro Déchet : concevoir autrement

Du coup, on en reviens au même point : qu’est-ce que ça veut dire un produit zéro déchet ? et surtout comment le concevoir ?😉

Une partie de la réponse nous vient dans la définition même de déchet :

Déchet : tout matériau, substance ou produit qui a été jeté et/ou abandonné car il n’a plus d’utilisation précise.

Hors la plupart des déchets peuvent encore être utilisé, en l’état ou après modification (ex : recyclage, upcycling ).

Les seuls déchets inutilisables sont les déchets ultimes, qui doivent être stockés pour “éviter” la pollution de l’environnement.

L’espèce humaine est la seule espèce à produire des déchets ultimes, car dans la nature, il n’y a pas de déchet, seulement des ressources.

Ainsi, si l’on s’inspire du cycle naturel, nous devrions concevoir des produits qui, au lieu de devenir des déchets ultimes, seront eux-mêmes des ressources et pourront servir comme matières premières pour de nouveau produit.

On rejoint ainsi le but fondamental du mode de vie zéro déchet, qui contrairement au idée reçue, ne prône pas un monde sans déchet, mais un monde sans déchet inutile.

De plus, en produisant des ressources durables, nous transformons notre impact environnemental, actuellement majoritairement négatif, en impact positif.

Ce concept de création d’objet à l’infini s’appelle le Cradle to Cradle (du berceau au berceau en français) ou C2C et distingue deux types de produit :

  • des produits conçus pour nourrir l’écosystème après usage
  • des produits conçus pour devenir des nutriments techniques à 100 % réutilisables pour la production de nouvelles générations de produits

Je vous ferai très prochainement un article spécialement dédié à ce concept.

Ma definition du produit Zéro Déchet

Pour moi, un produit zéro déchet c’est :

Un produit ressource ayant un impact positif sur son environnement

Personnellement, je rêve du jour ou j’arrêtai de culpabiliser en concevant et/ou en utilisant un objet, et lorsque je pourrai me dire : je consomme pour le bien de la planète 💚

Un peu trop utopiste ?

Effectivement, il y a encore beaucoup à faire pour arriver là, mais c’est tout à fait possible, surtout lorsqu’on voit des exemples dans ce sens : les maisons automnes (je vous écrirai un article sur ce concept que je trouve tout simplement magique !).

Les outils pour concevoir des produits Zéro Déchet

Concevoir un produit avec un impact positif, c’est tout simplement le but de l’éco-conception (petite definition ici).

Pour éco-concevoir, il faut avoir une vision globale du produit, afin de visualiser son impact à chaque étape de sa vie. On utilise pour cela un outil génial : l’analyse du cycle de vie produit.

Pour en savoir + , c’est ici 😊

Je vous ferai très prochainement une série d’articles sur les actions concrètes à mettre en place pour ceux qui souhaitent concevoir et fabriquer durablement.

Je serai enchantée de pouvoir échanger avec vous sur votre définition personnelle du produit zéro déchet, alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire 😙 !

Je vous dis à très vite,

Designement votre,

Aude 🌼

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •